Etudes des composantes du rendement et la qualité nutritionnelle du fourrage de quelques lignées de mil Pennisetum glaucum (L.) R. Br. des zones arides en Tunisie

Author Biographies

Mohamed Loumerem, Institut des Régions Arides

Agriculture tropicale et subtropicale

Patrick Van Damme, Laboratoire d’Agriculture Tropicale et Subtropicale et d’Ethnobotanique, Université de Gand

Laboratoire d’Agriculture Tropicale et Subtropicale et d’Ethnobotanique

Touhami Kourchani, Institut des Régions Arides

Agriculture

Dirk Reheul, Laboratoire d’Agriculture Tropicale et Subtropicale et d’Ethnobotanique, Université de Gand

Agriculture Tropivale et subtropicale et ethnobotanie

Tillo Behaeghe, Laboratoire d’Agriculture Tropicale et Subtropicale et Ethnobotanie, Université de Gand

Agriculture Tropicale et Subtropicale et Ethnobotanie

Main Article Content

Mohamed Loumerem (Institut des Régions Arides)

Patrick Van Damme (Laboratoire d’Agriculture Tropicale et Subtropicale et d’Ethnobotanique, Université de Gand)

Touhami Kourchani (Institut des Régions Arides)

Dirk Reheul (Laboratoire d’Agriculture Tropicale et Subtropicale et d’Ethnobotanique, Université de Gand)

Tillo Behaeghe (Laboratoire d’Agriculture Tropicale et Subtropicale et Ethnobotanie, Université de Gand)

Published Feb 5, 2016

Abstract

Un travail d’évaluation de la qualité du fourrage a été effectué sur vingt lignées de mil (Pennisetum glaucum L.) de la collection de l’Institut des Régions Arides de Médenine en Tunisie. L’objectif était de regrouper ces lignées selon leurs richesses en éléments nutritifs. Les analyses suivantes ont été effectuées sur les feuilles, les tiges et la plante entière : taux de matière sèche (MS); taux de matière minérale (MM); teneurs en matières azotées totales (MAT); teneurs en cellulose brute (CB); teneurs en bres insolubles dans les détergents neutres "Nutrient Detergent Fibre" (NDF) et teneurs en fibres insolubles dans les détergents acides, ‘Acid Detergent Fibre’ (ADF). Les analyses statistiques ont permis de regrouper les lignées en quatre groupes. Les lignées 3, 10, 14, 18, 64 et 75 sont les moins riches en ADF, NDF, CB, MAT, MM des tiges et MM des feuilles, tandis que les lignées 19, 46, 49, 107, 125 et 167 ont les teneurs les plus élevées en MATF, MMT et MATT. En outre, les plantes des lignées 49 et 167 présentent des valeurs plus élevées pour l’ADF et le MS des tiges, or que les plantes des lignées 49 et 125 sont beaucoup plus riches en CB des tiges que le reste des lignées. Les lignées 49, 125 et 167 seront maintenues comme des élites et elles seront soumises à des générations de fécondations libres pour tester leur aptitude à la combinaison générale, rechercher l’hétérosis maximale et sélectionner les meilleurs parents jusqu’à l’obtention d’une variété synthétique qui aurait un rendement en fourrage plus élevé que les cultivars couramment utilisés et mieux adaptée au milieu et aux techniques culturales des paysans des régions arides tunisiennes.

Mots clés: amélioration génétique, sélection, variété synthétique 


Article Sidebar