Leve de contrastieve (to)taalkunde!

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Samenvatting

Après un bref aperçu historique de l'analyse contrastive et de son apport à
la recherche en linguistique appliquée, l'auteur commente la démarche
méthodologique proposée par Pekelder (2002). Ensuite il démontre à l'aide
d'exemples tirés de l'interlangue d'apprenants francophones du néerlandais
qu'une étude contrastive approfondie de la syntaxe du néerlandais et du français
doit englober les aspects prosodiques des deux langues. Syntaxe et prosodie
sont en effet intimement liées et devraient d'ailleurs être abordées simultanément
dans l'apprentissage du néerlandais langue étrangère.

##plugins.themes.bootstrap3.article.sidebar##