De illusie van het kunstwerk als Pygmalion-effect in de esthetica van de achttiende eeuw

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Samenvatting

Cet article a pour but d'introduire le lecteur à quelques aspects fondamentaux
de la théorie esthétique du XVIIIe siècle en France en prenant pour point de
départ l'engouement que connaît le mythe de Pygmalion à cette période.
Après avoir distillé quelques notions clés de l'esthétique classique en partant
de l'analyse du texte d'Ovide, cette étude s'attache à examiner plus particulièrement
la question de l'illusion de l'art. Au XVIIIe siècle, celle-ci est comprise
comme une approche consciente de l'oeuvre d'art comme mimèsis. En effet,
le plaisir de l'expérience esthétique repose sur l'effet d'expression de l'oeuvre
et non pas sur l'illusion qu'elle fait aux sens du spectateur. Autrement dit, l'art
n'est pas un trompe-l'oeil mais une prouesse technique que les règles de l' art
sont impuissantes à saisir.

##plugins.themes.bootstrap3.article.sidebar##