De opkomst van de volkstalen in de oorkonden van de abdij van Ninove Casestudy van een bewogen eeuw (1250-1350)

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Samenvatting

Les chartes médiévales de l'ancienne abbaye prémontrée de Ninove, qui constituent
le corpus de notre thèse, offrent de nombreuses possibilités de recherche,
tant aux hiscoriens qu'aux linguistes. En partant de l'angle global de la
sociolinguistique historique, nous analysons les chartes de deux manières:
toute charte issue entre 1137 et 1350, qu'elle soit écrite en latin, en ancien
français ou en moyen néerlandais, est pourvue d'un profil socio-historique. A
ce profil s'ajoute, pour les documents rédigés en ancien français, une analyse
dialectale. La combinaison de ces deux approches nous permet de reconstruire
les circonstances de l'essor des langues vernaculaires écrites dans notre corpus.
Le présent article traite le siècle turbulent (1250-1350) où non seulement
le néerlandais et le français apparaissent à cóté du latin, mais aussi les rapports
entre les deux langues vernaculaires écrites s'inversent.

##plugins.themes.bootstrap3.article.sidebar##