“Gespraken van liefhebbers des ghemeynen nuts” Foucaults gouvernementalité in dialoog met Coornhert (1522-1590) en Charron (1541-1603)

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Samenvatting

Pendant l’année académique 1977-1978, Michel Foucault a enseigné une série de cours
sous le titre de Sécurité, territoire, population. Le but de ces collèges était de creuser les
différentes facettes de la notion de “bio-pouvoir”, notion que Foucault avait lancée
l’année précédente – dans Il faut défendre la société (cours au Collège de France 1975-
1976) et dans La Volonté de savoir (1976). La façon dont Foucault a analysé le
phénomène du “bio-pouvoir”, ainsi que la problématique de la “gouvernementalité”;
fournit un des meilleurs exemples de son analyse généalogique du pouvoir. Aussi
traiterai-je dans un premier temps de ce glissement méthodologique de l’ “archéologie”
vers la “généalogie”. Dans un second temps, j’expliquerai la notion de
“gouvernementalité” et je me poserai la question de savoir en quoi l’étude de cette
notion-clef pourrait améliorer la compréhension de mon corpus de textes, et
inversement, de quelle façon ces textes pourraient éclairer davantage le concept de “la
gouvernementalité”.

##plugins.themes.bootstrap3.article.sidebar##